JANOLAPIN

A la suite de tentatives liées à l’écriture et au dessin, Janol Apin se tourne rapidement vers la photographie, séduit par la possibilité qu’elle lui offre de saisir l’instant. I débute sa carrière à l’AFP (Agence France Presse) et immortalise l’actualité parisienne lorsqu’il réalise que son désir est ailleurs. Janol Apin a besoin de faire des i...

A la suite de tentatives liées à l’écriture et au dessin, Janol Apin se tourne rapidement vers la photographie, séduit par la possibilité qu’elle lui offre de saisir l’instant. I débute sa carrière à l’AFP (Agence France Presse) et immortalise l’actualité parisienne lorsqu’il réalise que son désir est ailleurs. Janol Apin a besoin de faire des images, de fabriquer des histoires.

Après « Metropolisson » ouvrage humoristique sur le métro et le nom de ses stations, le nouveau travail de Janol Apin est une oeuvre exceptionnelle sur les chapelles de Bretagne.

«  Des marches de Bretagne à la mer d’Irones, elles sont des milliers. Au détour d’un chemin, perdues sur les collines ou narguant l’océan, elles sont le reflet du patrimoine religieux de la Bretagne. Ces chapelles sont photographiées pendant les nuits d’hiver, sans autre source lumineuse installée par l’artiste. Cinq ans de travail et un temps de pose de 30 secondes permet au photographe de capter les moindres détails de la nuit. La magie des étoiles fait le reste. Les soirs de pleine lune, il n’est pas rare d’apercevoir des Korrigans danser sur la lande. Il suffit simplement d’y croire ». 

Détails

PAR JANOLAPIN 

par page
Résultats 1 - 12 sur 13.
Résultats 1 - 12 sur 13.