HAROLD BELLENGER

"Après avoir été diplômé du CREAR - CERIS (Centre d'Etude et de Recherche de l'Image et du Son) en 1992, Harold Bellenger commence par  travailler comme chef opérateur de prises de vue pour la télévision. Il va ainsi participer aux émissions emblématiques de celle-ci (entre autre « nulle par ailleurs, le vrai journal pour Canal +, les journaux d...

"Après avoir été diplômé du CREAR - CERIS (Centre d'Etude et de Recherche de l'Image et du Son) en 1992, Harold Bellenger commence par  travailler comme chef opérateur de prises de vue pour la télévision. Il va ainsi participer aux émissions emblématiques de celle-ci (entre autre « nulle par ailleurs, le vrai journal pour Canal +, les journaux d’informations nationales etc). Cette expérience va l’amener à s’aventurer sur tous les lieux de conflits qui ont fait le XX ième siècle  (Israël, Palestine, Liban, Bosnie, Kosovo). Parallèlement il voyage en Amérique du sud et dans le sud-est asiatique, curieux d’autres cultures. Un accident en 2003 achève cette première période professionnelle l’obligeant à rester immobile et à réinventer le monde.

Depuis Harold Bellenger vit et travaille à Paris. Il a décidé de se consacrer à la photographie. S’appuyant sur un solide savoir-faire technique, il libère alors toute sa créativité artistique.

Après avoir filmé le monde et sa violence, le non sens de celui-ci lui inspire une réflexion qui va se focaliser autour d’un questionnement sur la solitude,  sur la recherche à travers les reflets et le double de l’étranger au fond de nous, des choix qui s’offrent à chacun, des chaines qui asservissent ou celles qu’on se choisit pour ne pas vivre sa vie. Il crée ainsi un univers personnel qui s’ouvre sur un kaléidoscope d’émotions intimes en totale adéquation avec sa génération.

 En novembre  2006 Il expose dans le cadre du Mois Européen de la Photo Off et une de ces photos paraît dans Photo-magazine 2006 concours international.

Sensible à l’architecture du Palais de Tokyo, Harold Bellanger a développé pendant toute une année un travail photographique autour de ce lieu. De ce travail sur l’illusion et la lumière découle  une exposition permanente au sein du Palais de 2007 à 2008.

 Il n’oublie pas pour autant son gout pour l’image en mouvement et réalise un court métrage expérimental intitulé « Ironic » qui sera sélectionné pour le festival belge de court métrage « short escape » en mars 2008 et que Canal + diffusera la même an

Détails

PAR HAROLD BELLENGER 

par page
Résultats 1 - 12 sur 18.
Résultats 1 - 12 sur 18.